vendredi 29 avril 2016

Comment la naissance de la Ligue anti-diffamation (ADL) s'est faite?


 Traductions la plus fidèle possible par Dailycensorship
 

L'affaire Leo Frank


Assassinat en Géorgie - 1913


Leo Frank
Leo Frank était un pédophile bisexuel, et un présumé toxicomane, qui a réussi en tant que gérant dans une usine de crayons à Atlanta en 1913. Un jour, il a exigé d'avoir une relation sexuelle avec une fille de 13 ans. L'ancienne employée Mary Phagan a refusé ses avances. C'est alors qu'il la brutalisa, la viola et la tua. 

Frank, et un homme à tout faire, traineront le corps au sous-sol où ils comptaient la brûler le lendemain, dans le four de l'usine. Cette nuit-là, un gardien trouve le corps, il appelle la police et Frank fût arrêté. Il a été reconnu coupable et condamné à la pendaison. Le gouverneur commue la peine, et des sympathisants de la famille ont fait irruption dans la prison de Marietta et l'ont lynchés.  

Cet incident conduit à la création de l'ADL (Anti-Defamation League, fondée par l'organisation B'nai B'rith* aux États-Unis dont le but premier est de soutenir les Juifs contre toute forme d'antisémitisme et de discrimination...) en 1913. 

*L’Ordre indépendant du B'nai B'rith (בני ברית, de l'hébreu : ''Les fils de l'Alliance'') est la plus vieille organisation juive toujours en activité dans le monde. Calquée sur les organisations maçonniques, elle a été fondée à New York, le 13 octobre 1843.




Aujourd'hui, une partie d'une communauté juive salue Leo Frank comme un innocent martyr, victime d'antisémitisme (photo ci-dessus et d'autres sur le net peuvent être consultées).






La victime Mary Phagan 


Mary Phagan


Ancienne employée de 13 ans de la National Pencil Factory, à Atlanta ..






Le meurtrier

Leo Frank faisait partie d'une communauté juive d'Atlanta. Il est diplômé de l'Université Cornell. Leo a été le président du B'nai B'rith à Atlanta et il est un personnage actif dans les affaires civiques. Il est reconnu comme une personnalité mondaine locale mais il est aussi le superviseur de Mary Phagan à la National Pencil Factory (l'usine de crayons).


Cependant il a été admis que Frank était un pervers sexuel, un homosexuel et un prédateur de jeunes filles. Il contraignait des employés à avoir des relations sexuelles avec lui.



Le témoin



James Conley
James Conley a travaillé à l'usine de crayon comme balayeur et bricoleur, et a marché sur la scène de crime.





 

Le gardien de nuit


Newt lee
Newt Lee était le veilleur de nuit qui a trouvé le corps


 


L'usine  




Un bâtiment de trois étages, Frank était au deuxième étage, où Mary a été assassiné.











Le meurtre



 Vêtements de Phagan et le cordon qui l'a tuée.
Le 26 avril 1913 - Leo Frank avait demandé à Conley de surveiller pendant qu'il "bavardait" avec Marie Phagan.

Frank a fait des propositions sexuelles à Phagan, et celle-ci a refusé. Ensuite, Frank qui était sous cocaïne est devenu enragé, et l'a battue sans pitié. Il a ensuite retiré ses sous-vêtements, les a attachés autour de sa gorge et l'a violée.




Pour en finir, Frank l'a étranglée à mort avec une corde.

Frank convoque Conley dans le bureau, où il trouve celui-ci accroupi sur la jeune fille inconsciente. Leo lui dit que Marie avait résisté à ses avances, et quand il l'a attrapée, elle était tombée et elle s'est frappée la tête. Quand il eut fini avec elle, il a décidé de la tuer avec un garrot. 


Frank et Conley ont amené le corps au sous-sol, où Conley devait la brûler dans le four de l'usine. 




Frank a payé Conley 200 $ pour brûler la petite Marie.







Le corps de Mary Phagan
Conley a traîné Mary à travers les cendres de charbons au sous-sol, la face contre le sol, ce qui avait provoqué des piqûres et des trous à son visage. 







Inquiet que la fumée du four soit remarquée un jour férié et puisse attirer l'attention, Frank a décidé de brûler le corps le lendemain. 

Ils sont retournés au bureau de Frank, où celui-ci avait indiqué à Conley qu'il y aurait de l'argent qui l'attendrait, s'il "fermait sa bouche".

C'est alors que Frank prononça cette phrase menaçante: ''Pourquoi serais-je pendu?"

Frank avait écrit à Conley des notes. Ceux qui ont été trouvées près du corps, apparemment dans une tentative d'incriminer Newt Lee. 





En début de matinée, Newt Lee découvre le corps et appelle la police. La police trouve le corps de la petite fille dans un tas de cendres. Un œil avait été noirci par un coup et sur les deux yeux, il y avait une légère abrasion.

Le côté gauche de la tête portait une plaie de deux pouces, et il y avait une coupure au-dessous du genou gauche. On distinguait autour de son cou un cordon enfoui dans la chair. Il y avait également des empreintes de dents sur les seins. 

La jeune fille avait été battue, étranglée, puis violée.



Newt Lee

Le veilleur de nuit qui a découvert le corps de Mary Phagan a téléphoné à la police.





Il a témoigné pendant plus de deux heures. Il a raconté la même histoire, celle qu'il avait dit à la police. Donc, il avait remarqué le corps quand il est entré aux toilettes du sous-sol. Il a également dit que Leo Frank était nerveux et qu'il lui avait demandé de ne pas venir travailler.



Cette nuit-là, Leo Frank l'avait appelé pour lui demander si tout allait bien, une pratique inhabituelle pour lui.




L'ADL 
  

L'ADL est né en Octobre 1913, la même année la Réserve Fédérale et la taxe sur le revenu ont été créé aux États-Unis d'Amérique, il y a-t-il un lien?
La formation de l'ADL - Anti-Defamation League (Ligue anti-diffamation)


Synopsis:

Leo Frank, président d'une filiale du B'nai B'rith à Atlanta, a finit par être  lynché.   


Des personne de la communauté juive de New York ont rapidement décidé de former l'ADL, en déclarant que cette ligue serait faite pour se protéger (eux-mêmes).




B'nai Brith emploie un sénateur






24 juin 1913 - Le sénateur de Georgie Hoke Smith avait envisagé d'aider à la défense de Leo Frank. 







Des rumeurs circulaient après que l'avocat de la défense Luther Rosser, et le président Ike Haas de la National Pencil Company, ont été arrêtés à Washington en route vers New York. 

Une personne de la communauté juive, Albert Lasker, a versé plus de 100 000 $ pour la défense de Frank. Il a pris un congé d'un an (de son entreprise) pour diriger une nouvelle enquête et obtenir des fonds supplémentaires. D'autres Juifs ont exhorté les journaux pour traiter le cas de Frank, et ont fait appel à des personnalités politiques et des gens d'affaires pour plaider en faveur de Leo Frank.




Corps exhumés


Le 5 mai 1913 - Lemmie Quinn, chef d'équipe de la zone de travail de Mary Phagan à la National Pencil Factory, a témoigné qu'il a vu Leo Frank le samedi de l'assassinat et il semblait être sous l'effet de drogues. Donc, la décision a été prise d'exhumer le corps de Phagan et de chercher des traces de drogues dans son estomac.



L'Alibi cassé


Le 9 mai 1913 - Monteen Stover agée de 14 ans a dit qu'elle était arrivée à la National Pencil Factory autour de 12h05 (un peu près au même moment que l'arrivée de Mary Phagan) et a témoigné que Leo Frank n'était pas dans son bureau. Ce qui contredit le témoignage de Frank, qui avait dit qu'il était dans son bureau au moment de l'assassinat de Phagan. 




 


Frank a insisté pour que Mary soit présente le samedi.










Une autre femme a déclaré qu'elle marchait dehors près de l'usine autour de 16:30 quand elle a entendu trois cris perçants venant du sous-sol du bâtiment.




Le procureur

Le 21 mai 1913 - Le solliciteur Hugh Dorsey a annoncé qu'il chercherait un grand jury sur l'acte d'accusation de Leo Frank.







 
Des avocats se déclarant juifs accusés d'avoir soudoyés des Détectives

 



Le 22 mai, une nouvelle controverse a surgi dans l'enquête du meurtre de Mary Phagan. Le beau-père de Phagan a signé une déclaration sous serment accusant Thomas Felder, le procureur responsable de la venue de l'Agence de détectives Burns dans le dossier, car cette dernière l'a approché pour qu'il permette que l'affaire soit poursuivit par Felder.  


Des détectives ont présenté les transcriptions des enregistrements dans lesquels les écoutes téléphoniques ont révélé que Felder leur avait offert 1000 $ pour l'accès aux preuves de l'affaire.
   

Le 23 mai - Le grand jury a pris dix minutes pour rendre un acte d'accusation pour meurtre contre Leo Frank. L'acte d'accusation a été en grande partie basée sur le témoignage de Conley, et a tenu le ''nègre'' comme complice. Il y avait cinq ''Hébreux'' sur ce grand jury.





Nina Formby
Nina Formby possédait un bordel à Atlanta, où Frank était un visiteur fréquent. Frank l'a appelée la nuit de l'assassinat et voulait qu'elle l'aide à se débarrasser du corps.

Elle est soudainement allé à New York, où elle a rétracté sa déclaration. Un autre témoin soudoyé.





Divers témoins au sujet des déviances sexuelles de Leo Frank


Tom Watson a confirmé les rumeurs sur les orgies indescriptibles dans le bureau de Leo.





Plusieurs femmes et des filles sont venues dire que Frank leur avait fait des avances inappropriées. Les filles se plaignaient toujours que Frank se promenait dans leur vestiaire .



George Epps, un ami de Mary Phagan, a témoigné que Phagan avait peur de Frank parce qu'il avait flirté avec elle et lui avait fait des avances.






 

Hugh Dorsey a ensuite appelé plusieurs ex-employées de la National Pencil Factory à la tribune









 
Elles ont toutes témoigné. Et elles avaient une mauvaise opinion concernant la personne de Leo Frank.  






Hugh Dorsey a donné des exemples concrets du comportement immoral de Leo Frank.





Conley était souvent assis devant le bureau de Leo, comme un chien de garde, alors que Leo organisait ses perversions derrière la porte verrouillée. Lorsque quelqu'un approchait, Conley sifflait ou toussait pour avertir son employeur.






 
C.B. Dalton (charpentier de chemin de fer) a témoigné qu'il avait vu de nombreuses femmes venir à l'usine pour visiter Frank.




Robert House



Le 10 mai 1913 - Robert House, un ex-policier, avait dit qu'il avait attrapé une fois Leo Frank et une jeune fille dans les bois de Druid Hills Park, se livrant à des actes immoraux. Selon House, Frank l'avait supplié de ne pas signaler l'incident.





Le corps a été exhumé une seconde fois

Le 25 mai 1913 - Une deuxième exhumation du corps de Marie Phagan a eu lieu, cette fois pour trouver des empreintes digitales. Un expert en empreintes digitales avait été appelé pour aider dans le dossier.

L'ordonnateur des pompes funèbres qui a embaumé le corps de Phagan a dit qu'il y avait des preuves d'agression sexuelle et le médecin du comté a également approuvé. 



La cuisinière de la famille témoigne à propos d'une confession de Frank et une tentative de corruption.



Lucille Frank
Le 3 juin - Minola McKnight, la cuisinière de la famille de Frank a signé une déclaration disant que Leo Frank était très nerveux, et buvait beaucoup, la nuit après l'assassinat de Marie Phagan. Elle a dit qu'elle a entendu la femme de Frank dire à sa mère que Leo a dormi sur le tapis, et il a demandé de conserver son pistolet pour qu'il puisse se tirer une balle.




Minola McKnight
Frank lui avait dit -

"C'est extrêmement mauvais, Minola. Je pourrais avoir à aller en prison à cause de cette jeune fille, et je ne sais rien à ce sujet. ''

Enfin, elle a dit que son salaire avait été augmenté comme un ''pourboire pour garder le silence."


Ses réelles révélations ICI, où l'on constate qu'elle était payée plus cher la semaine après le meurtre, pour l'inciter à garder le silence.




Début du procès


- 28 juillet 1913

    
Mère de Mary Phagan
Un jury a rapidement été sélectionné et inviter à siéger. Le premier témoin appelé était Mme J.W. Coleman, mère de Mary Phagan. Elle est parvenue à rester sereine pendant la majeure partie de son témoignage, mais finalement elle a éclaté en sanglots lorsqu'on lui a demandé d'identifier les vêtements que portait sa fille la veille de son assassinat.




Le témoin suivant était George Epps, un garçon de treize ans qui a également travaillé à la National Pencil Factory. Il avait pris le tramway avec Phagan le matin du 26 Avril, et ils ont convenu de se réunir pour une crème glacée et d'aller voir la Parade ''Confederate Memorial Day'' à 13:00.



Les différents Alibi de Leo Frank 

- Lucille Frank se déclarant juive

2 juin 1913 - Au début, elle a corroboré l'histoire de Frank concernant les fois où il est arrivé à la maison pour le déjeuner, puis qu'il est retourné à l'usine le jour de l'assassinat. Elle était agitée, croyant que son ex-mari avait dit des mensonges à la police pour lui causer des ennuis. Elle a dit, qu'elle et Frank étaient innocents. 




- Herbert Schiff se déclarant juif

9 août 1913 - Le douzième jour du procès de Leo Frank. Herbert Schiff, adjoint de Leo Frank, a dit qu'il a travaillé pratiquement tous les samedis et qu'il n'avait jamais vu de femmes dans le bureau de Frank sauf sa femme. Il a ajouté qu'il n'avait jamais vu C.B. Dalton non plus.





- Révélations de témoins soudoyés

7 mai 1913 - La femme d'un des mécaniciens qui a témoigné le 30 Avril, a dit qu'elle a visité son mari à l'usine ce jour-là et a vu un ''étrange nègre'' monter dans l'ascenseur alors qu'elle partait autour de 13h00. Des détectives sur cette affaire ont dit que quelqu'un a fait un faux témoignage et a essayé de bloquer l'enquête.




- Le meurtrier engage des enquêteurs

Leo Frank de la National Pencil Factory a exprimé son mécontentement face à l'état d'avancement de l'enquête, de sorte qu'il a personnellement apporté un détective de Pinkerton pour aider à l'enquête.





James (Jim) Conley
Témoin dévastateur

Ce fut le septième, et principal témoin, dans le procès de Leo Frank. (
James) Jim Conley, un balayeur à l'usine, a été appelé à témoigner et a présenté un horrible récit, à la fois graphique et parfois révoltant.

En fait, son témoignage était si lugubre que le juge Roan a ordonné à toutes les femmes et les enfants de libérer la salle d'audience.

Conley a témoigné qu'à
plusieurs reprises, il "faisait le garde" pour Frank, pendant que celui-ci recevait des jeunes femmes dans son bureau.

À la barre des témoins, Jim Conley a été dévastateur. Selon Conley, Frank lui avait avoué l'assassinat et avait essayé d'obtenir de lui, de brûler le corps dans le four de l'usine du sous-sol. Les avocats de Frank étaient incapables d'ébranler l'histoire de Conley.


Certaines de ses descriptions, concernant ce qu'il a vu, ont laissées entendre que Frank était un déviant sexuel. Conley a également dit que le juif agressait les jeunes filles, et les garçons... La façon dont lui et Frank ont traîné le corps dans l'usine jusqu'au four du sous-sol. Ils sont retournés au bureau où Frank avait des notes écrites pour Conley désignant le gardien Newt Lee.


Alonzo Mann, ancien garçon de bureau de Frank
 

Détective Starnes a témoigné qu'il avait trouvé le corps dans le sous-sol, face contre terre, avec une corde attachée étroitement autour du cou, et une paire de culotte féminine attachée lâchement autour du cou. Marie était vierge





John Starnes
Elle était couverte de sang du dos à la tête. Il avait appelé Leo Frank pour l'informer de l'assassinat, et il a dit que Frank semblait extrêmement nerveux quand il est arrivé à l'usine. Frank a annulé sa sortie baseball de son samedi après-midi.





Le détective de Pinkerton en charge d'enquêter sur l'affaire.


Harry Scott
Scott s'est alors mis en colère contre les avocats de la défense quand il a affirmé que l'un d'eux lui avait demandé de transmettre toutes les preuves de la police à la défense. 

Également un autre témoignage d'une ancienne employée de l'usine, Monteen Stover, qui a dit qu'elle était arrivée à l'usine à 12h05 pour recevoir son salaire, elle avait attendu Frank dans son bureau pendant cinq minutes, puis elle est reparti. Ce qui contredit la déclaration de Frank, quand il avait dit qu'il était dans son bureau pendant que l'assassinat se produisait. 




Frank a molesté le cadavre?

Dr. J.W. Hurt, médecin du comté qui a également examiné le corps de Mary Phagan, a dit qu'il y avait des preuves suggérant qu'elle a pu être "profaner" (agression sexuelle). Le procureur a souligné qu'elle a été tuée en résistant, et que Leo l'a agressé alors qu'elle gisait en train de mourir ou déjà morte. 





Docteur Harris a témoigné

Dr. Harris a déclaré - "En plus d'un hymen rompu, le vagin de Mary Phagan a montré des preuves de violence avant la mort due à une hémorragie interne. L'épithélium a été déchiré des parois internes et s'est détaché dans certains endroits" Mary Phagan a été mordu à la poitrine, à l'épaule gauche et dans le cou.




Les actes du ''Negro guetteur''

L'histoire de Conley était, en effet, qu'il était souvent assis devant le bureau de Leo comme une sorte de chien de garde tandis que Leo mettait en scène ses perversions derrière la porte verrouillée. Lorsque quelqu'un s'approchait, Conley sifflait ou toussait pour avertir son employeur.

5 août 1913 - À la fin de la journée, Conley était encore à la barre, tandis que les avocats de la défense ont fait valoir que son témoignage, celui d'avoir été un guetteur pour Frank lors d'occasions précédentes devait être radié du dossier comme étant sans rapport avec l'affaire.

6 août 1913 - ce fût le neuvième jour du procès de Leo Frank. Juge L.S. Roan a jugé que le témoignage que Jim Conley qui avait agi comme le guetteur de Leo Frank était recevable. Les applaudissements ont éclaté dans la salle d'audience. Les avocats de Frank ont immédiatement fait valoir que d'autres actions comme celles-ci entraineraient une cause de nullité du procès. Le juge Roan a menacé de vider la salle d'audience si l'ordre n'était pas maintenu.




Mère de Frank
Emportement dans la salle d'audience

13 août 1913 - Jim Conley avait affirmé qu'il surveillait, tandis que Frank se divertissait avec une femme dans son bureau ce jour-là. D'autres personnes témoins ont été appelés au cours de l'après-midi. En contre-interrogatoire d'un de ces témoins, Hugh Dorsey a demandé s'il n'avait jamais entendu des plaintes au sujet de Frank qui caressait les jeunes filles.

Mme Rae Frank, la mère de Leo Frank, bondit sur ses pieds et cria Dorsey "Non, pas vous non plus, vous êtes un chien." L'un des avocats de la défense ont escorté Mme Frank hors de la salle d'audience. Une autre fois, elle a appelé Dorsey un ''chien chrétien". 




Témoignage Leo Frank 

18 Août, 1913 - Leo Frank a pris la barre des témoins.

Il a parlé pendant quatre heures, calmement mais fermement sur l'étalement de son histoire. Frank a dit que tout ce que Jim Conley avait rapporté, était des mensonges, et que les détectives ont tenté de fausser tout ce qu'il (Frank) a dit, afin de l'incriminer.

Il a dit que Mary était venue pour son salaire, peu après 12h00 le 26 Avril, et qu'elle est revenue quelques minutes plus tard pour demander si la livraison du métal était arrivée (le travail de Phagan mettait des pointes métalliques sur des crayons), puis il a quitté son bureau et il ne l'a jamais revu de nouveau de son vivant.

Il n'a pas vu Jim Conley ce jour-là. Frank a conclu sa déclaration ainsi: ''Certains éditorialistes de journaux m'ont appelé ''l'homme silencieux dans la tour'' (pour son refus de parler à la police ou à la presse). Messieurs, voici le temps et ici est le lieu! Je vous ai dit la vérité, toute la vérité et rien que la vérité.'' 




Dernier argument du Procureur

23 août 1913 - Le vingt-quatrième jour du procès de Leo Frank. L'avocat Hugh Dorsey a poursuivi son éloquent et toujours aussi impitoyable argumentaire final, en insistant sur le comportement odieux de Leo Frank, et en soutenant qu'il n'était pas indifférent de ce que les avocats de la défense ou ce que la famille de Frank pensait de lui; son devoir était envers Mary Phagan et le peuple de la Géorgie. 




Cris de défense ''Antisémitisme''

25 août 1913 - La défense a ensuite fait valoir que Frank était le dernier d'une longue lignée de juifs qui ont été persécutés pour leurs croyances religieuses, et encore une fois, ils ont affirmé que Jim Conley était le vrai meurtrier. Conley, et beaucoup d'autres témoins de l'accusation, étaient des personnages louches, tandis que Leo Frank avait été un pilier de la communauté, qu'il avait autour de lui beaucoup de gens très respectés, ainsi qu'un grand nombre de ses employés qui ont témoigné en sa faveur.

Si le dossier reposait uniquement sur ce que Leo Frank a dit contre Jim Conley, alors il devient évident qui doit être cru. Les avocats de Frank ont fait valoir que le Sud avait accusé les Juifs de la guerre civile, le rachat des terres et des entreprises qui ont suivi.



La milice de l'État de Georgie a été appelée dans l'éventualité d'un acquittement de Leo Frank.

Lundi matin, le cinquième régiment de la Garde Nationale de la Géorgie, était postée dans toute la ville, et le juge Roan a donné aux jurés leurs instructions. 




Le verdict
  
En large
Le Verdict a été rendu à 4h55, ils sont revenus avec leur décision.

Leo Frank a été déclaré coupable. Ni Frank, ni sa famille ou ses principaux avocats étaient présents dans la salle d'audience lorsque le verdict a été annoncé.

Il y avait deux bulletins de vote; un quant à la culpabilité de Leo, qui a fait l'unanimité; et le second, comprenant la recommandation pour la miséricorde, ce qui signifierait une condamnation à perpétuité. Le premier vote était de 11 contre 1 voix pour la clémence. Finalement, le juré solitaire a rejoint les autres voix.






Leo Frank condamné

26 août 1913 - Le juge L.S. Roan a condamné Leo Frank à être pendu pour le meurtre de Marie Phagan.

La date d'exécution a été fixée au 10 Octobre, mais les avocats de Frank ont immédiatement fait appel pour un nouveau procès.




Forces Unies Juives
  
Adolph Lewisohn, Samuel Untermyer, Louis Marshall, le rabbin Wise, et d'autres ''grands Hébreux'' implorèrent la clémence.



Jugement de la Cour suprême


En Décembre 1914, la Cour suprême des États-Unis a accepté de réexaminer l'affaire. Mais le 19 Avril, 1915, les arguments ont été rejetés par un vote de 7 à 2. 




Gouverneur John Slaton
Le gouverneur a été soudoyé pour commuer la peine

20 juin 1915 - Lors de son dernier jour au bureau, le gouverneur John Slaton de la Géorgie  a été soudoyé et a commué la peine de Leo Frank, de la mort à la prison à vie.

Et l'enfer se déchaîna à Atlanta.


La milice a été appelé, et a été postée autour de la résidence du gouverneur, à sept miles (environ 11,27 km)  du centre de la ville et la loi martiale a été déclarée. Des centaines d'automobiles chargées d'hommes couraient dans les rues à la résidence officielle du gouverneur, où la foule a piétiné les terrains, crié aux fenêtres voilées avec des rideaux, et s'est jetée vainement contre les baïonnettes de la milice.

Il a été influencé par ses collègues juristes, qui représentaient Frank. Quoi qu'il en soit, l'acte de Slaton était un suicide politique. Il a été forcé de quitter le pays, craignant pour sa propre vie.

La question était maintenant le ''traître gouverneur de la Géorgie qui s'est vendu pour de l'or scintillant." Slaton a été pendu en effigie; et la rumeur était que lui et Mme Slaton partaient immédiatement pour New York, à cause des injures et des malédictions invoquées par la foule.





En large
Frank est transféré à la prison de Milledgeville

Le gouverneur s'est arrangé pour que Frank soit mis dans une chambre privée près des gardiens. Sa femme a été autorisée à le visiter.








Frank est poignardé en prison

Le 21 Juin 1915 - Leo Frank, au milieu de la nuit, a été transféré de la prison du comté de Fulton au pénitencier de Milledgeville dans l'État de Georgia le 18 Juillet 1915. Le prisonnier J. William Green a tailladé la gorge de Leo Frank à la prison de de Milledgeville dans l'État de Georgie. Seules les actions rapides de deux autres prisonniers, de deux médecins, ont pu arrêté l'hémorragie et la plaie a été cousue, pour sauver la vie de Frank. Green a accusé Frank de tentative de sodomie.






Le Lynchage

''Le lynchage par la foule composée d'éminents citoyens de la communauté et dans les affaires du milieu social et même des églises ".

16 août 1915 - Autour 22 heures, une caravane de huit véhicules portant 25 hommes armés de la région d'Atlanta sont arrivés à la prison de  Milledgeville dans l'État de la Géorgie


Se nommant eux-mêmes les chevaliers de Mary Phagan, ils ont coupé les lignes téléphoniques, surpris les gardes et sont entrés dans la cellule de Leo Frank, qui avait été condamnée 2 ans plus tôt pour le meurtre de Mary Phagan, agée de 13 ans, dans l'un des procès les plus infâmes de tout le siècle. Les intrus ont capturé Frank et l'ont ramené à Marietta.



Leo Frank a été lynché

17 Août, 1915 - Frank a été pendu dans le jardin de Frey. Quand le mot lynchage s'est propagé parmi le public, la foule s'est rassemblée pour venir voir le corps pendu à un arbre.




Le corps de Frank a été transporté à un entrepreneur de pompes funèbres à Atlanta, avec une escorte de véhicules. Bien que l'entrepreneur a essayé de garder le corps caché, une grande foule s'est réunie rapidement en exigeant de voir le corps. Par la suite, un rocher a été jeté à travers une fenêtre, les responsables ont décidé de laisser à la vue du public le corps de Frank.

Le lendemain matin, un agriculteur conduisant son équipe et transportant des produits vers Marietta, à 170 miles de là (environ 273,59 km), a vu un homme pendu à un arbre près de la chaussée. Il a reconnu Leo Frank, pendu dans sa chemise de nuit en soie monogrammée, le nœud coulant à côté de sa mâchoire inclinée. Il était mort depuis plusieurs heures. L'agriculteur fouetta ses chevaux et un peu plus tard une foule de 6.000 hommes et garçons se pressaient sur la route pour voir le célèbre prisonnier.

Sous la supervision de la police, des milliers de résidents curieux de la région d'Atlanta se présentaient en une seule rangée pour voir le corps de Frank - y compris le détective de la ville qui avait arrêté Frank. Cette nuit là, le corps de Frank a rapidement été embaumé et placé dans un train pour New York.

18 août 1915 - Le corps de Leo Frank, accompagné de son épouse, a quitté Atlanta dans un train à destination de Brooklyn, NY.

20 août 1915 - Leo Frank a été enterré à Brooklyn, NY.

Note (une petite parentèse s'impose): Concernant le lynchage, personne n'a jamais été poursuivie pour l'assassinat de Leo Frank. Et des groupes juifs ont été effectivement soulagés, et n'ont jamais cherché à juger les accusés.**

**Notes

Le défendeur a été enlevé de la prison dans sa cellule et lynché. Et il n'y avait pas de pénurie de fanfarons qui étaient en train de revendiquer la responsabilité de ce lynchage.
 
Les questions qui peuvent venir à notre esprit:

- Qu'est-ce (
B'nai B'rith, les futurs membres de l'ADL, etc...) que ces mouvements organisés dissimulaient , en s'impliquant dans ce gangstérisme?

Si les membres du B'nai B'rith pensaient vraiment que leur accusé était innocent, n'auraient-ils pas fait pression pour s'assurer que les lyncheurs soient amenés devant la barre et que la justice leur soit appliquée aussi?

Il est à rappeler que cet incident a conduit à la création de l'ADL, une ligue qui se dit défendre les actes diffamatoires contre les juifs.

C'est à se demander si cette pseudo-défense de Leo Frank n'a permis, en fait, que de donner une certaine crédibilité pour la fabrication de cette ligue. Une association de membres qui se dit être la protectrice des juifs et cela même si Franck est coupable. Une organisation de défense qui agirait sous le couvert de la peur de l'antisémitisme même s'il n'y a pas lieu d'argumenter dans ce sens.
On constate que depuis quelques voix se lèvent. Je cite: ''L'ADL est une organisation qui manipule nos citoyens juifs et la population générale de l' Amérique en appliquant le terme 'anti-sémite' à toute opposition...''. Ci-joint pour lire la suite, textes en anglais ICI.
Puisque la question de l'antisémitisme a été soulevée lors de l'affaire de Leo Frank. Pourquoi ceux qui donneront naissance à l'ADL (fabriquée par des membres du B'nai B'rith), n'ont pas amené ses meurtriers prétendument anti-sémites devant le tribunal? Or, l'affaire a démontré que la question n'était pas d'ordre antisémite. Et pour cause, même le jury qui devait rendre son verdict comportait cinq juifs de la bourgeoisie d’Atlanta. 

On peut se demander dans ce cas de figure. Pourquoi les membres de l'ADL ne se sont pas excusés en prétextant tout simplement une erreur de jugement et que finalement leur ligue de défense n'a plus lieu d'être? s lors, quel est le but de cette ligue!?

Vraisemblablement, si certaines personnes ont estimé que Leo Frank était bien coupable, le lynchage a résolu, par ricochet, beaucoup de problèmes. En effet, un homme coupable passant le reste de sa vie en prison peut décider d'avouer quelque part le bout de la ligne dans l'espoir d'être libéré. 

Nous savons qui a tué Mary Phagan.

La vraie question est pourquoi personne ne s'est souciée du lynchage du Président du B'nai Brith d'Atlanta ? Et encore moins, des préoccupations sur ceux qui ont participé au lynchage? Et quelles sont les personnes qui ont été impliquées dans cette dissimulation? Quels étaient donc les accessoires avant les faits, à cette obstruction meurtrière de la justice? Plusieurs décennies plus tard, après que la plupart des témoins soient morts, Leo Frank a reçu un pardon posthume qui n'a rien fait pour amener ses meurtriers en justice. Bien sûr, un pardon est généralement basé sur l'influence politique et n'a rien à voir avec la culpabilité ou l'innocence.




La nièce de Mary Phagan a écrit un livre

La nièce de Mary a passé des milliers d'heures à faire des recherches sur des dossiers judiciaires, des coupures de journaux et des rapports sur la famille. Elle a conclu qu'il il n'y avait pas d'antisémitisme, mais des faits plutôt durs et froids. 



La tombe de Mary Phagan

Frank était un tueur de sang-froid, et il a tué la jeune fille. Aujourd'hui, des groupes juifs répandent de la saleté sur une enfant de 13 ans, afin de la discréditer. Diverses photos et un diagramme de la scène du meurtre.












Mary Phagan

 
La ballade petite de Mary Phagan


 





Ref:

http://mail.blockyourid.com/~gbpprorg/judicial-inc/MiscPics.htm
http://just-another-inside-job.blogspot.com/2007/04/birth-of-adl.html
http://www.thebirdman.org/Index/...


  Traductions la plus fidèle possible par Dailycensorship


 

Cinq derniers articles

cgdf hfdghf vhfdh

Beaucoup de liens et de vidéos ont été censurés, ce site sera bientôt remis à jour. Merci