vendredi 1 janvier 2016

La principale organisation terroriste internationale Américaine

 

La principale organisation terroriste internationale Américaine

(Mais avec la forte concurrence des Opérations spéciales du Pentagone)




Article du 4 Mars 2004 

  Traduction la plus fidèle possible par Dailycensorship. Prenez note que des liens dans cet article sont en anglais et que certains d'entre eux ont déjà été censurés. Veuillez cliquer sur les hypertextes soulignés et en surbrillances pour plus d'informations.


Sommaire de l'article:

  • Les activités de trafic de drogues de la CIA
  • La CIA, le trafic de cocaïne à Mena et les décès du train
  •  La mafia et le Mossad contrat avec Wall Street et la CIA au profit de la ploutocratie mondiale
    • Mind Control (contrôle mental) et l'utilisation du LSD par la CIA
    • Ralph McGehee et CIABASE
    • La CIA et la torture
    • En savoir plus sur la CIA
    • Liens vers d'autres documents relatifs à la CIA 

      Les opérations de la CIA suivent les mêmes scénarios récurrents. Premièrement, les intérêts des entreprises américaines à l'étranger sont menacés par un leader populaire ou démocratiquement élu. Les gens soutiennent leur leader parce qu'il a l'intention de procéder à une réforme agraire, renforcer les syndicats, redistribuer les richesses, nationaliser les industries étrangères, et réglementer le commerce pour protéger les travailleurs, les consommateurs et l'environnement.


      Ainsi, au nom des entreprises américaines et souvent avec leur aide, la CIA mobilise l'opposition. D'abord, elle identifie les groupes d'extrême droite dans le pays (généralement l'armée) et leur propose un marché: "Nous vous mettrons au pouvoir si vous maintenez un climat d'affaire favorable pour nous." L'Agence les engage, les forme et travaille avec eux pour renverser le gouvernement en place (habituellement une démocratie). 



      Elle utilise toutes les astuces nécessaires: la propagande, bourre les urnes, achète les élections, extorque, utilise le chantage, fabrique des intrigues sexuelles, invente de fausses histoires sur les opposants dans les médias locaux, infiltre et perturbe les partis politiques de l'opposition, kidnappe des gens, donne des coups, torture, intimide, sabote l'économie, envoie des escadrons de la mort et même assassine.
      Ces efforts aboutissent à un coup d'Etat militaire, qui installe un dictateur de droite. La CIA entraîne l'appareil de sécurité du dictateur à sévir contre les ennemis traditionnels des grandes entreprises, en utilisant des interrogatoires, la torture et le meurtre. 

       
      Les victimes sont dits "communistes" [ou actuellement des "terroristes"], mais presque toujours, elles ne sont que de simples paysans, des libéraux, des modérés, des dirigeants syndicaux, des opposants politiques et des défenseurs de la liberté d'expression et de la démocratie.

      En parallèle et derrière ces structures visibles, c'est une vraie ménagerie de cabales secrètes planifiée et "d'unités opérationnelles" qui tentent de mettre les stratégies en lice des différents centres du pouvoir capitaliste en place. C'est, grosso modo, la principale responsabilité de la CIA, le plus gros serpent dans la fosse. "L'Agence", c'est précisément cela: c'est la force active qui met en place les plans et installe les schémas des puissants de Wall Street, de l'armement et pour les intérêts d'exploitation pétrolières.


      Les activités du Trafique de drogues de la CIA



      La direction opérationnelle de la CIA, en d'autres termes, leurs opérations secrètes, para-militaires, leurs sales coups - appelez ça comme vous voulez - a, depuis au moins 40 ans et sur ce que nous avons pu documenter, été considérablement payée pour son travail par la vente d'héroïne et de cocaïne. 

      Les Nouvelles du Réseau de Guerrilla Interview avec Christopher Simpson (le 01/01/2016 constat de l'article censuré sur Guerrilla News, lien en question http://guerrilla.wpengine.com/)

      La CIA a appuyé les rebelles Moudjahidines [qui étaient en 2001, une partie de "l'Alliance du Nord" pour lutter contre les talibans, qui devinrent le noyau du nouveau gouvernement afghan après l'attaque américaine en Afghanistan à la fin de 2001], qui étaient profondément engagés dans le trafic de drogue tout en luttant contre les soviétiques. Elle a soutenu le gouvernement et ses plans de réforme en profondeur de la société afghane. 

      Le principal client de l'Agence était Gulbuddin Hekmatyar (image: le terroriste Hekmatyar et Richard Kerr, directeur adjoint de la CIA), un des principaux barons de la drogue et premier raffineur d'héroïne. 

      Les camions et les mules fournis par la CIA, qui ont apporté des armes en Afghanistan, ont été utilisés pour transporter l'opium aux laboratoires le long de la frontière afghane / Pakistanaise. La production d'héroïne représentait plus de la moitié de la consommation annuelle aux États-Unis et des trois quarts de celle utilisée en Europe de l'Ouest. Les responsables américains ont admis, en 1990, qu'ils avaient omis d'enquêter ou de prendre des mesures contre l'exploitation de la drogue à cause d'un désir de ne pas offenser leurs alliés pakistanais et afghans. 

      - Les véritables barons de la drogue 

      L'Agence centrale américaine du renseignement, comme c'est désormais bien connu par tous ceux qui ont pris la peine de s'informer, a longtemps été profondément impliquée dans le trafic international des drogue addictives comme l'héroïne et (depuis le début des années 1980, sinon plus tôt) la cocaïne; à partir desquelles, d'énormes profits ont financé et continuent de financer, les opérations secrètes américaines et l'armée américaine (via les paiements aux entrepreneurs du Pentagone).

      La principale raison pour laquelle ce n'est pas plus connu est que les principaux acteurs dans les médias américains ont toujours travaillé pour protéger l'Agence et pour tenir le public américain dans l'ignorance quant à la véritable nature de leurs activités (comme documenté en détail dans l'article de Carl Bernstein du 20 Octobre 1977, paru dans Rolling Stone: "La CIA et les médias: Comme les plus puissants médias d'information américains ont travaillé main dans la main avec l'Agence centrale de renseignement" et ''Pourquoi le comité Church a-t-il dissimulé cela"). Les informations que vous trouverez sur cette page web, et les liens de pages web qui y sont rattachés, ne sont pas considérés par les éditeurs du New York Times et d'autres médias journalistiques dominants américains, comme étant des informations que le public devrait savoir.

      À la fin des années 1980, il a été calculé que la consommation illégale de drogues aux États-Unis représentait une perte, par les mailles du filet des contrôleurs financiers, de plus de 110 milliards de dollars par an. - Modern Times, p.782.

      Le secret gouvernemental des pourvoyeurs de la défense signifie des guerres de conquête corrompues, un gouvernement de trafiquants de drogues. Lorsque les herbes enivrantes traditionnelles du monde deviennent des marchandises illégales, elles deviennent de la même valeur que des métaux précieux, des métaux précieux qui peuvent être exploiter. ... Des drogues illicites, qui prennent de la valeur en raison de la prohibition faite par eux, sont devenues la base de la puissance militaire partout où ils peuvent être cultivés et livrés en quantité. ... À ce jour, les trafiquants de drogues de la défense américaine sont les plus grands blanchisseurs d'argent de la drogue dans le monde. - Ref Russell, Dan, Guerre de la drogue: l'argent caché, le pouvoir et la politique, p.318.

      La plupart des liens de cette page concerne l'implication de la CIA dans le trafic de la drogue, mais nous devons d'abord noter que ce n'est qu'une partie de ses activités, les moyens par lesquels elle finance ses activités en plus des milliards de dollars qu'elle reçoit des contribuables américains courtois avec la permission du gouvernement fédéral américain (le montant exact, bien sûr, gardé secret aux contribuables américains) sont plus étendus. En plus elle est la principale source de la propagande américaine pour la consommation nationale et étrangère de la CIA, qui est une catégorie cachée des opérations du gouvernement des États-Unis et en tant que telle, elle s'est engagée dans de nombreuses activités terroristes. En fait, la CIA est une organisation terroriste, financée par les bénéfices de la contrebande internationale de la drogue.

      Le projet de réforme de Kennedy dans la politique du Vietnam - concernant son plan de retrait unilatéral de l'imbroglio - a rendu furieux non seulement la CIA, mais les agents du Pentagone et leurs alliés dans le complexe militaro-industriel.

      À cette époque, bien sûr, le Syndicat Lansky avait déjà mis en place l'héroïne internationale allant de l'Asie du Sud-Est à travers la mafia Corse liée à la CIA, en Méditerranée.

      Les opérations conjointes Lansky-CIA dans le racket international des drogues étaient une entreprise lucrative qui a prospéré en tant que conséquence de la profonde implication américaine dans l'Asie du Sud-Est comme une couverture pour des activités de trafic de drogue.

      - Michael Collins Piper, écrit dans Le Jugement Final, sur le Vietnam, le trafic illégal de drogue par la CIA et l'assassinat de JFK.

      Depuis l'époque de la guerre du Vietnam, la CIA a été à la pointe du trafic d'héroïne. Lorsque l'administration Reagan a eu besoin d'aide pour financer sa guerre contre le Nicaragua, la CIA a appliqué ce qu'elle avait appris au Vietnam pour importer de grandes quantités de cocaïne (parfois 20 tonnes à la fois) de l'Amérique latine, pour le vendre à la mafia, et elle utilisa les profits pour financer ses "activités cachées". Des activités qui sont aussi contraires aux valeurs déclarées de l'Amérique, qui doivent être dissimulées à tout prix au peuple américain.

      Je demande à Dennis [Dayle, ancien chef du Centac de la DEA]:

      "Si la déclaration suivante serait faite aux citoyens américains. Seriez-vous d'accord avec cela?

      - Des Organisations criminelles extrêmement puissantes contrôlent de nombreux pays, et dans une certaine mesure contrôlent le monde, et contrôlent nos vies. Votre propre gouvernement [américain] dans une certaine mesure les soutient, et ils vous dissimulent ce fait."

      "Je sais que c'est vrai. Ce n'est pas de la conjecture. Par expérience, sur la plus grande partie de ma vie d'adulte, je me dis que c'est le cas. Et il y a beaucoup de preuves convaincantes. Mais je crois aussi que ce que vous venez de dire peut être traité de façon très efficace. Vous pouvez contenir le trafic de drogue par l'immobilisation de ces cartels qu'ils contrôlent véritablement. Il doit y avoir des décisions conscientes, basées sur des faits plutôt que de la propagande, au niveau local de la communauté mondiale, pour que la situation mondiale sur le trafic de drogue ne soit plus tolérée." - L'Empire souterrain, p.1161.

      (...) La "guerre contre la drogue" ne fonctionne que pour conserver (certaines) des drogues illégales et pour maintenir les profits des trafiquants.

      Beaucoup d'informations à propos de la CIA sont déjà disponibles (voir cassettes audio, vidéos, CD-ROM, livres et articles), mais les médias ont délibérément ignoré ces informations, et comme d'autres l'ont dit, si ce n'est pas à la télé alors pour beaucoup d'Américains ce n'est pas réel. Mais c'est réel, et cela touche tout le monde.

       

        Le but de cette épreuve est de démontrer que la guerre contre la drogue a été la première grande campagne de guerre psychologique de l'Amérique perpétrée contre son propre peuple et que de tels abus de pouvoir sont susceptibles de se reproduire.



        La CIA, le trafic de cocaïne à Mena et les morts du train



        Voici ce que Michael Rivero a écrit:

        C'est l'article qui avait été programmé pour apparaître dans le Washington Post. Après avoir franchi le département juridique concernant les questions possibles de déclarations inexactes, alors que l'article a été prévu pour une publication, de même que les presses ont été mis en roulement, le Rédacteur en chef Bob Kaiser du Washington Post (du même ordre que George Bush, un membre de la Skull & Bones, l'infâme Fraternité) a fait interdire l'article sans explication. Selon des explications complémentaires qui sont apparues avec la version Penthouse du magazine sur cette histoire, Bob Kaiser a même refusé de rencontrer Sally Denton et Roger Morris, en se cachant dans son bureau pendant que son secrétaire faisait des excuses.

        Mena, Arkansas, était (et est peut-être encore) l'un des principaux centres de la contrebande de cocaïne et d'héroïne en Amérique. Cet article porte sur la fin de Barry Seal, un agent de la CIA qui avait fait passer clandestinement, aux États-Unis, des drogues d'une valeur entre 3 milliards et 5 milliards de dollars; ceci est basé en partie sur de vastes archives de dossiers personnels de Seal. Denton et Morris écrivent:

        Du moins les documents joints démontrent quelque chose, un lecteur attentif pourrait conclure à l'implication néfaste de certains officiels. (...) À cette époque surgira le lien unique d'une collaboration du gouvernement dans un vaste trafic de drogues et d'armes en plus, et d'une décennie de dissimulation criminelle.


        Le 23 août 1987, dans une communauté rurale située au sud de Little Rock, des agents de police ont tué deux adolescents [Kevin Ives et Henry Don] parce qu'ils ont été témoin d'une descente policière protégeant de la drogue. La descente s'opérait dans le cadre d'une mission de contrebande de drogue basée dans un petit aéroport de Mena, Arkansas. ... Il y avait des agents de la CIA qui ont profité de la protection par leurs positions pour les encourager, et ils ont participé à saturer notre pays avec des drogues. Kevin et Don ont été victimes de ce crime atroce, et c'est à nous de dénoncer les responsables.

         Ce site inclus:
        • Jean K. Duffey:

        - Asa et moi

        Que sait Asa Hutchinson (le candidat que George W. Bush a nominé à la tête de la DEA) qui est au courant du plus grand trafic de drogues de l'Arkansas? Et quand l'a-t-il su?

        - Le site Web de Mara Leveritt

        "... Le site comprend une importante collection de documents du gouvernement sur les meurtres de Kevin et Don, le trafic de drogue de Berry Seal, et le gouvernement fédéral qui a couvert l'opération de drogues contre des armes à Mena."
        Un résumé chronologique et des archives de "Washington Weekly", avec  à l'appui des liens vers de nombreux documents.

          La mafia et le Mossad contrat avec Wall Street et la CIA au profit de la ploutocratie mondiale



            L'Amérique est en train de perdre son esprit. Le système des deux partis a été totalement homogénéisé par l'argent corrompu. La mafia et le Mossad (autre info +: documents secrets de la CIA sur le Mossad, découverts par des étudiants iraniens qui ont pris d'assaut l'ambassade américaine à Téhéran le 4 Novembre 1979) ont contracté un accord avec Wall Street et la CIA pour diriger le monde comme une plantation mondial au profit de la ploutocratie mondiale. Seuls les presses pauvres comme le PFP, certains talk radio et l'Internet sont encore en dehors de la puissance hégémonique du fascisme sociétaire transnationale. Toutefois, lorsque les porcs impérialistes réussiront à conduire 80 pour cent du monde dans la nouvelle servitude, ils voudront probablement qu'ils n'aient pas laisser leurs glandes cupides à l'état sauvage. Lorsque la bourgeoisie découvrira qu'ils font partie de la classe moyenne et emprisonnés plutôt qu'être des privilégiés, ils mèneront la "sous-classe" dans une révolution contre la ploutocratie et ses hommes de main armés. L'échec pour faire face à la cloaque (bourbier, égout) de Mena continuera à éroder la crédibilité d'une classe dirigeante terminale corrompue.

            ... La connaissance de la drogue passant par Mena, Arkansas était connue par le FBI et le chef de la police de l'État Arkansas depuis Janvier 1988... Le procureur général de l'Arkansas et le procureur spécial de Walsh connaissaient ce fait depuis Juin 1991... Comment diable les médias sociaux et les services répressifs de l'État ont-il réussi à jouer les muets pendant cette dernière décennie?

            Enquête menée conjointement par le Bureau généal Attorney dans l'État d'Arkansas et le Congrès américain

            - Linda Ives, mère de Kevin Ives, l'un des garçons assassinés dans l'affaire du train a dit: "Tel est mon avis sur l'implication de la CIA ou les opérations véreuses de la CIA, menées par les agents opérationnels de la CIA, pour passer de la drogue aux États-Unis en provenance d'Amérique du Sud, en utilisant les opérations de contrebandes de drogues de Barry Seal à Mena."
            • Deux messages de Daniel Hopsicker: 



            D'ailleurs la questionné a été posée- si le Gouverneur Bill Clinton était au courant de l'opération Mena, Hayes a répondu:  "Non, mais ses collaborateurs ont été impliqués."

            Il a précisé qu'une partie de l'argent a été blanchie à travers deux sociétés puissantes d'Arkansas ayant des liens avec Clinton.


            Mind Control et l'utilisation du LSD de la CIA

            L'intérêt de la CIA en drogues va au-delà de l'héroïne et de la cocaïne. Ils ont toujours été très intéressés par le LSD et d'autres drogues pour l'usage dans les interrogatoires et dans le lavage du cerveau.


            Pourrait-il être possible que certaines factions d'agents de la CIA, avec leur mentalité super-patriotique typique de la guerre froide ait été insufflée par l'acide. En effet, le pays a été inondé par le LSD, non pas simplement pour prévenir d'un complot poussant au changement ou étouffer une rébellion, mais de l'encourager, en particulier à la suite de l'assassinat de Kennedy, par leurs agents secrets au sein de l'agence?

            Cela prouve en partie la première page du Washington Post, du 11/06/1975.

            Concernant, le rapport est la Commission de l'enquête Rockefeller relatifs aux activités domestiques de la CIA, où il a été révélé qu'une armée de scientifique américain était morte une semaine après avoir reçu du LSD. 

             
            C'est le "Suicide Révélé". Le "suicide" était en fait un assassinat. Pour plus de détails, voir l'assassinat de Frank Olson




            "La CIA a utilisé des prisonniers SS allemands et des collabos norvégiens [collaborateurs] enfermés dans les prisons et centres de détention comme cobayes pour tester les théories de Cameron sur le contrôle de l'esprit. L'Agence a préféré mener ces essais cliniques en dehors des Etats-Unis parce que parfois ils étaient incurables - Le cochon de Guinée humain finissait mort.... Je crois qu'il [Olson] voulu s'enfuir "...



              Informations + ajoutées à l'article:


              Voir aussi Emission "Thema : La face cachée de la CIA".
              Documentaire "Opération Artichaut : Les expérimentations secrètes de la CIA" d'Egmont R. Koch. et Michael Wech. (Allemagne, 2003, 45mn)

              "Dans les années 50, l’opération Artichaut consistait à expérimenter des méthodes de lavage de cerveau sur des êtres humains.[...]"
               







              La CIA a toujours maintenu comme un fait historique qu'elle n'a jamais assassiné un citoyen américain sur le sol américain. Si ... cela s'avère être un mensonge, cela pourrait bien être le début de sa fin.

              Pour en savoir plus sur ces sujets: la CIA, MKULTRA et Timothy Leary et le Project Monarch.


              Comment des malades mentaux à Montréal ont été soumis par la CIA au lavage du cerveau, y compris l'utilisation du LSD et du PCP.

              • En fait, un livre a été écrit sur ​​ce sujet - Père, Fils et la CIA, par Harvey Weinstein. Voici le chapitre 9 de ce livre, l'offre et la demande, concernant les origines de la CIA et son intérêt pour les techniques de lavage du cerveau.

                 Ralph McGehee and CIABASE

                Ralph McGehee était un agent de la CIA depuis 25 ans, actif principalement en Asie du Sud-Est, et a reçu une médaille à la fin de sa carrière avant de partir à la retraite. Au début, il a été un militant anti-communiste à Gung-ho, puis ses années d'expériences au Vietnam, où il a été témoin de bombardements américains et de bombes incendiaires au napalm sur des villages où des hommes, des femmes et des enfants vivaient, l'ont conduit à examiner de près ce qu'était vraiment la CIA. Il a conclu que:


                Actuellement, la CIA n'est pas et n'a jamais été une agence centrale de renseignement. Elle est le bras de l'action secrète des conseillers politiques étrangères du président. À ce titre, elle renverse ou soutient des gouvernements étrangers tout en relevant et "en échangeant des renseignements" pour justifier ces activités. Elle façonne son échange de renseignements, même dans des domaines critiques tels que la capacité d'armement nucléaire soviétique, pour soutenir la politique présidentielle. La désinformation est en grande partie de sa responsabilité dans son action secrète, et le peuple américain est la cible principale de ses mensonges.

                Après une longue bataille juridique avec les censeurs de la CIA, Ralph McGehee a publié en 1983 son récit sur la CIA dans son livre les Fourberies Mortelles (dont le paragraphe ci-dessus est cité). Un synopsis du livre "la CIA et les Fourberies Mortelles" de Ralph McGehee peut se lire ICI.

                Dans le cadre de ses efforts pour démontrer que rien dans son livre ne contrevient à l'accord de confidentialité, qu'il a signé quand il a rejoint la CIA, McGehee mettra en place son CIABASE...

                ... une base de données informatique sur la Central Intelligence Agency (CIA) qui fournit une ressource historique vitale et facile à utiliser.

                 
                La CIA a reconnu officiellement que les activités de la CIABASE de McGehee étaient légaux et ne constituaient pas une menace pour la "sécurité nationale" (cliquez sur l'image à droite).

                 


                Pourtant, il a été harcelé à la fois par la CIA et le FBI, entraînant des blessures corporelles, et son site de CIABASE a été arrêté.

                Voici une déclaration de Ralph McGehee (donné à Wade Frazier et copié à partir de son site):


                J'ai déménagé en Floride en Juillet 2000. Immédiatement après les harcèlements que j'ai vécu à Herndon. je me suis muté ici. Une différence majeure est que le FBI ici informe ouvertement que je suis une menace pour la sécurité nationale - parce que, je suppose, que je dis des vérités non classées pour le peuple américain.
                En 1990, la CIA m'a officiellement informé par écrit que je pouvait utiliser toute information dans le domaine public - rendant les actions du FBI contre moi fausses sinon illégales car je n'ai jamais et ne serais jamais exposer des personnes ou des informations secrètes.
                L'harcélement ici a augmenté à un tel point que je crains une mise en scène d'incidents pour qu'ils m'arrêtent pour quelque chose ou n'importe quoi.
                Je fonde mon action sur ce qui est meilleur pour les intérêts des Etats-Unis. C'est peut-être difficile à croire étant donné mon commentaire négatif, mais je participais et assistais à des opérations de la CIA au Vietnam et dans d'autres pays presque détruits par les Etats-Unis.
                La CIA avait affirmait que j'étais un analyste avec d'autres camarades et ils m'avait décerné leur Médaille de Carrière dans le Renseignement. J'utilise cette capacité et cette expérience pour informer sur les nombreuses possibilités et les carences de la CIA.

                Toute personne désireuse d'en savoir plus peut trouver des détails via une recherche Google sous mon nom:
                Ralph McGehee

                Voici les rapports de Ralph McGehee copiés à partir de son site Web CIABASE du 14-11-2001 CE:


                Voir aussi de Ralph McGehee:

                CIA et l'opération Phoenix au Vietnam - Informations sur le programme d'assassinats par la CIA au Vietnam.

                La CIA soutien des escadrons de la mort
                William E. Colby, le 19 Juillet 1971, devant le Sous-comité sénatorial a déclaré que l'opération Phoenix de la CIA avait tué 21 587 citoyens vietnamiens entre Janvier 1968 et mai 1971.

                La CIA et la torture

                En 2005, cela commençait à être largement connu (par le public) que la CIA pratique systématiquement la torture (ou plutôt, reçu par d'autres sources: la Syrie, l'Égypte et d'autres pays) et enlève régulièrement des gens et s'envole autour du monde pour être interrogés dans des centres de torture. Voici quelques articles relatifs à cette question:


                   En savoir plus sur la CIA


                  La guerre de l'information, la manipulation de l'opinion publique, en particulier l'opinion publique américaine, est le point déterminant du succès des [la CIA] opérations. En ce sens, on peut dire que le public américain est l'une des principales cibles de la CIA dans toute action clandestine. Ce niveau d'orgueil de l'organisation, combinée avec le sceau du secret, rendent la CIA comme une menace pour la poursuite de notre système démocratique.


                    En 1953, la CIA a inclus des plans pour les groupes "K", ou des équipes d'assassins, travaillant avec des groupes de sabotage, et les rebelles ont commencé des formations d'assassins. Le siège de la CIA à Washington a envoyé 20 fusils silencieux de calibre 22 pour la formation de tueurs rebelle au Honduras, a été déclaré le 11 janvier 1954, par câble. Au printemps de 1954, les agents de la CIA ont fait des demandes officielles au Département d'État pour mettre en œuvre des assassinats. ... Trois semaines avant que le président Arbenz ait démissionné, un agent de terrain de la CIA a rencontré des responsables à Washington pour présenter un plan d'assassinat politique.
                    • Enquête du FBI sur un présumé complot de la CIA pour tuer Saddam

                      • Transcription dans le contexte du 11/9: La stratégie de la tension a pris une dimension mondiale, sur beurre et les canons - Guns and Butter, le 24 janvier 2007

                      Alors il [L. Fletcher Prouty] est arrivé à comprendre ce que la CIA était en train de faire, et l'interpénétration de la C.I.A. et du Pentagone. Ce qu'il a vu au fil du temps, c'est que le C.I.A. était en train d'infiltrer le Pentagone. Il a développé cette analyse que le C.I.A. est beaucoup plus grande que la face visible de C.I.A., et qu'il y a des agents de la C.I.A. dans presque tous les ministères du gouvernement, ainsi que dans de nombreuses autres institutions dans la société américaine. Et les gens qui dirigent ce secret, la très grande CIA qu'il appelle le "Secret Team" (L'Équipe secrète"), il les relie à Wall Street, il dit qu'ils sont principalement reliés à Wall Street et ils ordonnent à leurs agents de faire des appels d'offres à Wall Street, mais tous à la dérobée, et qu'ils ont infiltré les ministères et les chefs des départements qui ne savent même pas qu'ils font parti de la CIA (ni connaissent leur tâche).

                      • l'Agence centrale de renseignement (CIA) - elle-même l'antre de la bête.
                      Le site web de la CIA a connu plusieurs changements. Voici une première version (les liens vers leur site sont retirés). A cette époque (19 septembre 1996) leur site Web a été piraté par des certains hackers suédois, qui ont remplacé la page d'accueil de la CIA par cette version (beaucoup plus intéressant):


                      La CIA a ensuite nettoyé cette action, mais la prochaine version s'est faite sur leur page d'accueil: 

                      Vous entrez dans un système officiel du gouvernement des États-Unis, qui peut être utilisé uniquement à des fins autorisées. Toute modification non autorisée de toute information stockée sur ce système peut entraîner des poursuites pénales. Le gouvernement peut surveiller et vérifier l'utilisation de ce système, et toutes les personnes sont informés que l'utilisation de ce système constitue un consentement à une telle surveillance et de vérification.

                      Il semble que la CIA va bien. Nous pouvions difficilement s'attendre à autre chose de tout un tas de monstres du contrôle. Maintenant, ils ont déménagé cet avis à une page de niveau inférieur.

                      Avec des milliers de personnes au courant de ces crimes de drogue perpétré par la CIA, il y a une tendance à faire taire ceux qui cherchent à signaler ces crimes.




                               Un article par Verne Lyon, ancien agent infiltré de la CIA. 

                              "Depuis plus de quinze ans, la CIA... a mené massivement des opérations secrètes nationale illégale, appelée Opération CHAOS... [au cours de laquelle] la CIA a espionné des milliers de citoyens américains." 

                              Cet article conclut:
                              Compte tenu de la puissance accordée au bureau de la présidence et le manque de responsabilité des agences de renseignement, les opérations nationales illégales répandues sont certaines. Nous en tant que peuple devrions nous rappeler l'histoire et pas la répéter. Il est donc essentiel que la CIA soit réorganisée et dépouillée de sa capacité d'opérations secrètes. La surveillance effective du Congrès est également une condition importante pour mettre fin à l'utilisation abusive de l'appareil de renseignement qui sévit dans chaque administration américaine depuis la formation de la CIA. une grande opération qui est un danger pour nos libertés individuelles ainsi que la viabilité de cette société. La CIA doit être remis à sa place. Devrions-nous exiger ou permettre une sanction moindre, rester vulnérables à ces abus et faire face à un risque de décomposition dans un état anarchique destiné à l'auto-destruction?


                              Court article contenant du matériels supplémentaires aux informations précédentes

                              Extraits d'une conférence donnée par John Stockwell, qui a servi comme agent de la CIA en Afrique et au Vietnam. Il était le commandant de la guerre secrète de la CIA en Angola en 1975 et 1976.

                              Philip Agee concernant les liens entre les aventures militaires de Bush dans le Golfe et les aventures militaires de Truman en Corée.

                              Mais la clé pour comprendre ce système est que ce ne sont pas des sociétés américaines. Plus maintenant! Ce sont des sociétés multinationales, sur le dos des contribuables américains, qui produisent des missiles MX lesquels sont enterrés dans le sol et ne seront jamais utilisés, et pour produire des missiles Tomahawk et tout ce qu'ils peuvent liquider dans le désert à un million de dollars du coup ... Certainement [La] course que nous menons, à terme, rendra cette planète inhabitable. Maintenant, cela ne se produira pas dans cinq ou dix ans. Cependant, si nous ne changeons profondément ce que nous faisons, il y n'y aura plus de vie à sang chaud sur cette planète. Tôt ou tard, nous devons changer ou nous détruire nous-mêmes.


                                Une transcription d'une série d'émissions de radio en cinq parties sur la CIA et son implication en Australie et en Nouvelle-Zélande, y compris un compte rendu sur le renversement du gouvernement de Whitlam (l'original http://www.cia.com.au/vic/ cia.html - constat de la censure de l'original de l'article le 01/01/2016 - note de dailycensorship).


                                  Juste deux jours avant un débat Parlementaire Fédéral sur les bases de satellites américains, un télex CIA est arrivé à Canberra. Il a averti que le Premier ministre Whitlam était en danger de faire sauter la couverture de Pine Gap. Le lendemain, le gouvernement travailliste de Whitlam avait démissionné [par le gouverneur général australien].

                                  Système Mondial de Surveillance

                                  • La question n ° 59 de la Revue de CovertAction a un article très intéressant selon l'écrivain Nicky Hagar de la Nouvelle-Zélande sur le réseau de surveillance mondial ( le lien a été censuré), qui est le moyen par lequel les fantômes des États-Unis et le Royaume-Uni (et dans une moindre mesure, ceux du Canada, de l'Australie et de la Nouvelle Zélande, qui composent les cinq pays "alliance" d'espionnage de l'UKUSA) sont capables d'écouter sur tous les télex internationaux, fax et e-mail (y compris la vôtre). 

                                  C'est le système ECHELON.





                                    Le système ECHELON a été exposée en détail pour la première fois en 1996 dans le livre secret du pouvoir de Nicky Hagar.





                                    Beaucoup d'autres gouvernements en dehors des États-Unis et le Royaume-Uni sont intéressés pour espionner leurs propres citoyens. L'Allemagne (même si elle ne reçoit pas les informations du système ECHELON) est un de ces pays.

                                    • Extraits de L'Empire Souterrain - Where Crime and Governments Embrace, par James Mills (Doubleday, New York, 1986; Sidgwick & Jackson, Londre, 1987). Cela a été téléchargé sur le CIADRUGS liste de diffusion en Juin 1997.

                                      La CIA peut soutenir qu'elle se salit dans l'industrie de la drogue parce que c'est là qu'elle trouve les dirigeants des nations qu'elle cherche à comprendre et à influencer. Sur une période de cinq ans, je suis devenu convaincu de la participation dans le trafic de drogue de hauts fonctionnaires dans au moins trente-trois pays: l'Afghanistan, l'Argentine, l'Australie... et les États-Unis. (extrait du n°5)
                                        Des informations [sur CENTAC] ont continué à affluer. Les appels téléphoniques sont venus d'aussi loin que Hong Kong, des documents classifiés apparaissent dans des enveloppes sans adresse de retour, une boite en carton affranchie de £ 40 est arrivée, emballée avec des documents secrets de la CIA.

                                        * Programme de CENTAC de la Drug Enforcement Administration - était censé être une approche efficace pour enquêter sur les grands trafiquants mais la CIA subverti CENTAC.
                                          Pas plus d'une poignée d'hommes dans le monde ont compris parfaitement ce qu'est CENTAC et ce qu'elle a fait. Cependant CENTAC est contrôlé à partir d'un poste au sein de the Drug Enforcement Administration, cependant sa puissance d'action avait une porté bien au-delà de cette agence.
                                            Mais les chefs des gouvernements des pays d'origine, en quête de change ou d'enrichissement personnel, ont souvent participé à la [drogue] circulation, et le Département d'État américain et la CIA, en cherchant à conserver des alliés militaires, diplomatiques et de renseignement, ont été réticents à donner un coup de sifflet.
                                              Un autre câble secret, de quatre pages, du poste à Bahamas de la CIA ont signalé la corruption du gouvernement avec une précision étonnante, détaillant non seulement les noms d'une demi-douzaine de corruption passive de fonctionnaires, mais le montant exact des pots (50.000 $ à plus de 100.000 dollars) et plus particulièrement sous quelles faveurs ils ont été achetés. Au moins un officiel de la DEA s'est dit choqué, non pas tant par les révélations qu'à la minutie avec laquelle ils étaient connus.
                                                Quand Noriega a ensuite visité Washington, la CIA a tenté d'empêcher sa rencontre avec l'administrateur de la DEA Francis Mullen. ... Évidemment la CIA ne voulait pas que le patron de Panama établisse des relations directes avec la direction du DEA. "Pourquoi pas?" J'ai demandé à un agent familier avec la visite de Noriega. Parce que la CIA est d'avis que: "Nous avons l'image d'ensemble. Nous voyons les choses que vous ne voyez pas. Vous ne savez pas tout." Et c'est sûrement vrai. Seule la CIA sait tout.

                                                  Vous n'avez pas besoin d'être un haineux de la CIA, en faisant le tour du Monde, pour voir un seul grand groupe de stupéfiants l'un après l'autre et l'accroissement étonnante de laquelle vous rencontrez toujours les fraîches empreintes d'agents de renseignement américains. Vous pourriez ne jamais être absolument certain que les empreintes étaient là, mais vous serez toujours mal à l'aise que tant d'hommes solennelles à gilets en rayures mentent à leur sujet. Les pistes sont partout.
                                                    
                                                    ... La CIA a défié la DEA et ces agents ont livré cette cocaïne pure aux États-Unis en 1990, et ils ont depuis reconnu qu'ils ont défié les lois de ce gouvernement et pour permettre que les drogues soient permises à la vente dans les rues des États-Unis. Je mets au défi quiconque de me dire que ce n'est pas arrivé, parce qu'il y a un document.

                                                    Ce document porte sur une modification de la législation en instance devant la Chambre des représentants américaine. Cet amendement, proposé par Mme Maxine Waters, démocrate de Californie, a établi une commission dite "Commission d'étude de clandestins" pour enquêter sur l'implication de la CIA dans le trafic de drogues (en particulier, de la cocaïne, la quantité en tonnes) dans les États-Unis et la distribution ultérieure de ces drogues. L'amendement a été contesté par les représentants Goss de la Floride et Dixon de la Californie. La discussion se termine par le retrait de l'amendement par Mme Waters, peut-être parce que les votes n'étaient pas propice pour la faire passer. Le débat est intéressant, révélant d'une part le courage de Mme Waters et son désir de porter les faits sur cette affaire à l'attention du peuple américain et, d'autre part, la volonté des représentants Goss et Dixon (en dépit de leur approbation apparente avec les objectifs de Mme Waters) pour bloquer cette enquête et pour participer à sa dissimulation comme d'habitude.
                                                      Certains voudraient nous faire croire que seuls les paranoïaques croient à des complots. Qu'est ce que ces personnes veulent nous faire croire? Et pourquoi?
                                                        L'article de Jonathan Kwitney du Wall Street Journal sur la tentative de l'administration de Reagan pour accuser les sandinistes de la contrebande de cocaïne aux États-Unis.
                                                        Informations disponibles auprès de la CIA en vertu du Freedom of Information Act.
                                                            Un livre écrit par un universitaire et un journaliste qui exposent les mensonges et l'hypocrisie derrière la guerre contre la drogue.
                                                            Concernant la Baie des Cochons - il semble que la CIA a saboté son propre fonctionnement afin de tenter de forcer le président Kennedy en ordonnant une invasion à grande échelle de Cuba. Pour plus de détails voir Michael D. Morrissey est la Baie des Cochons Revisitée.
                                                               
                                                            Réf de cet article sur
                                                             

                                                            Le silence tue, l'ignorance et l'incompréhension sont la plaie de ce monde. 
                                                            Dailycensorship







                                                            Aucun commentaire:

                                                            Cinq derniers articles

                                                            cgdf hfdghf vhfdh

                                                            Beaucoup de liens et de vidéos ont été censurés, ce site sera bientôt remis à jour. Merci