lundi 30 mai 2011

JEFF GATES : WIKILEAKS – PLUS DE GUERRES SELON LA THEORIE ISRAELIENNE DES JEUX ?




Dans les guerres livrées par le biais du renseignement, le timing est souvent le facteur critique pour les planificateurs de guerre selon la théorie des jeux. Le résultat des communications WikiLeaks donne à penser à des psy-ops menées contre les U.S.


L'impact de la divulgation par WikiLeaks de câbles diplomatiques correspond au profil comportemental des personnes versées dans la guerre livrée par la théorie des jeux.

Quand le mathématicien Israélien Robert J. Aumann a reçu le Prix Nobel de 2005 en sciences économiques pour son travail sur la théorie des jeux, il a admis, "toute l'école de pensée que nous avons développée ici en Israël" a fait d'"Israël l'autorité de référence de ce domaine".

La franchise de cet Israélo-Américain a donné un rare aperçu de cette enclave connue depuis longtemps pour faire la guerre dans l'ombre. Le succès le plus notable d'Israël à ce jour réside dans le renseignement "arrangé" qui a conduit l'Amérique à envahir l'Irak, réalisant par là un ordre du jour longtemps recherché par Tel Aviv.

Dans les guerres livrées par le biais du renseignement, le timing est souvent le facteur critique pour les planificateurs de guerre selon la théorie des jeux. Le résultat des communications WikiLeaks donne à penser à des psy-ops menées contre les U.S.

Pourquoi maintenant ? Tel Aviv sentait la pression monter pour que se termine l'occupation de la Palestine, vieille de six décennies. Avec ces divulgations, ses atermoiements sur le processus de paix ont été déplacés vers l'évocation d'une attaque contre l'Iran.

Tandis que les États-Unis subissaient le plus gros dommage, la cible visée était l'opinion publique mondiale. Pour maintenir la plausibilité du Clash des Civilizations, il fallait mettre l'accent sur l'Iran comme un Fauteur de Troubles plausible.

Avec l'émergence rapide de la transparence, Israël et les pro-Israéliens ont été identifiés comme la source du renseignement qui a mené les forces de la coalition à la guerre en Irak. D'où la nécessité de détourner l'attention de Tel Aviv.

Wikileaks peut encore réussir dans cette mission.

Evolutions prévisibles 

La planification de la guerre selon la théorie des jeux vise à produire des conséquences prévisibles - selon une marge acceptable de probabilités. C'est la raison pour laquelle les planificateurs de guerre Israéliens se concentrent sur la mobilisation autour d'une narration plausible, puis en déploient progressivement le scénario, étape par étape.

Pour que l'état Sioniste parvienne à réaliser son agenda expansionniste, l'Iran doit rester au centre de l'attention, comme le scélérat indispensable dans un jeu de moralité géopolitique opposant l'Occident aux Islamo-Fascistes.

Pour déplacer les faits vers de fausses croyances -de la même façon que ça a été fait avec le renseignement à l'origine de l'invasion de l'Irak- l'intensité de la narration doit être maintenue. Quittez le complot des yeux (le Clash) et la paix pourrait surgir. Et ceux qui ont été trahis pourraient identifier le traître.

D'où le timing de cette dernière divulgation Wikileaks. Son but : nous faire croire que ce n'est pas Tel Aviv mais Washington qui est au premier plan en termes de duplicité politique et une source de désordres.

Les guerres du renseignement se réfèrent à des modèles mathématiques pour anticiper les réactions de leurs cibles. Avec les algorithmes de la théorie des jeux, celles-ci deviennent prévisibles -selon une marge acceptable de probabilités.

Un contrôle suffisant des variables rend les conséquences mathématiquement inévitables. 

Le moteur de WikiLeaks

La réaction aux dernières fuites Wiki était-elle prévisible ? Avec un timing parfaitement calculé, les États-Unis ont été discrédités par une série de révélations qui ont remis en cause les mobiles des États-Unis et mis en péril leurs relations dans le monde entier.

Comme le Ministre Italien des Affaires Etrangères l'a résumé : "Les infos publiées par Wikileaks vont changer les relations diplomatiques entre les pays".

La confiance durement gagnée des Pakistanais a disparu du jour au lendemain. Des tentatives vers l'Iran ont été retardées. L'effet global a fait progresser le scénario du Clash. Si Wahington pouvait se tromper à ce point sur les intentions Nord Coréennes, alors pourquoi faire confiance aux Etats-Unis en ce qui concerne l'Iran nucléaire ?

Ce scénario catalysé par Wiki a fait quitter le devant de la scène à Israël en faveur de l'Iran.

Même les détenus U.S. à Guantanamo sont de nouveau en question, remettant le feu à ce spectacle honteux comme une provocation à l'extrémisme et à la terreur. Les diplomates U.S. vont maintenant être soupçonnés d'espionner et de mentir. Quelle nation peut maintenant avoir suffisamment confiance en les Américains pour échanger des données confidentielles avec eux ?

En bref, les risques se sont accrus pour tout le monde.

Sauf Israël.

Israël lancerait une attaque sur l'Iran, Tel Aviv pourrait citer WikiLeaks comme justification. Bien qu'une attaque serait calamiteuse d'un point de vue humain, économique et financier, même cette issue prévisible serait amoindrie par la haine persistante qui s'ensuivrait.

Ca aussi, c'est prévisible -dans la perspective de théorie des jeux de ceux qui promeuvent le Clash.

L'effet de l'invasion U.S. de l'Irak était prévisible. Le roi Abdullah d'Arabie Saoudite l'avait prévu, disant simplement que l'invasion U.S. "donnerait l'Irak à l'Iran comme un cadeau sur un plateau doré".

Avec l'élimination du leader Sunnite Saddam Hussein, les Chiites numériquement supérieurs en Irak ont été entraînés dans l'orbite politique de l'Iran majoritairement Chiite.

Les théoriciens des jeux centrent leur manipulation des enjeux sur leur contrôle des variables clés. Ensuite, les évènements se déroulent d'eux-mêmes. L'impact de ces communications en termes de discrédit était conséquent et parfaitement prévisible.

Un officier responsable de dossiers du Mossad a expliqué le succès d'Israël dans la maîtrise de la guerre par voie de tromperie : "Une fois que l'orchestre commence à jouer, nous nous contentons de fredonner".

Ils sont, après tout, l'autorité de référence dans le domaine.


2010 Copyright – Jeff Gates

Plus sur Jeff Gates
Regardez aussi les vidéos d'Argonium79 :

Traduction ici par Nicole pour:


veteranstoday.com/2010/12/01/wikileaks...


Voir aussi :

  1. Jeff Gates : les instigateurs de haine parmi nous 1/4 (vidéo VO+ VF texte)
  1. Jeff Gates : les instigateurs de haine parmi nous 2/4 (vidéo VO+ VF texte)


vendredi 6 mai 2011

Des écoliers californiens sous surveillance électronique...

L’école maternelle de Richmond fait porter à ses élèves un gilet doté d’une puce RFID. L’EFF s’interroge sur les dérives de cette pratique.


Après les webcams dans les crèches, les bracelets RFID dans les maternités, voici que les puces à radiofréquence intègrent les écoles maternelles. En cette rentrée scolaire, le district du comté de Contra Costa en Californie affuble ses élèves d'un uniforme d'un nouveau genre.


Les bambins âgés de trois à six ans portent une sorte de maillot de basket dans lequel est intégrée une puce RFID (Radio-Frequency Identification). Cet émetteur envoie un signal à des récepteurs répartis dans l'établissement. Les informations sont retranscrites sur une carte interactive où chaque enfant est figuré par un point. Un enseignant peut ainsi localiser d'un coup d'œil un élève dans tout le bâtiment.


L'école maternelle de Richmond est la première à avoir mis en place ce dispositif qui, selon l'administration fédérale, permettrait de dégager 375 jours de travail/homme (soit 3 000 heures) et éventuellement d'économiser 50 000 dollars.
 

Progrès ou danger pour les libertés individuelles ?

En plus de localiser les enfants, le système permettrait selon l'école de diminuer les tâches administratives. Chaque élève est relié au système informatique. Ainsi, le matin les parents signent sur un écran tactile pour signaler qu'ils ont déposé leur enfant à l'école, en même temps qu'ils l'habillent de ce maillot technologique. Ils font de même le soir en le lui ôtant pour signaler sa sortie. Quant aux enseignants, ils confirment d'un clic que l'enfant a bien eu son repas le midi.


Auparavant, maîtres et parents devaient effectuer ces tâches sur des feuilles volantes, obligeant ainsi les professeurs à vérifier sans cesse sur ces documents si un élève n'avait pas été oublié. « Nous n'avons plus à vérifier et vérifier encore les papiers, explique une enseignante au micro de KTVU une chaîne locale, de cette manière nous passons plus de temps avec les enfants. »
L'Electronic Frountier Foundation s'interroge sur le bienfait de ce système. L'organisation craint à terme que les puces RFID ne remplacent l'œil de l'enseignant. « Si la carte obtenue par les puces à radiofréquence montre une enfant qui bouge beaucoup ne pourrait-elle pas être qualifiée d'hyperactive ? A l'inverse un autre plus statique ne sera-t-il pas assimilé à un paresseux ? Combien de temps vont-être gardées ces données et les conclusions vraies ou fausses qui découleront de ces enregistrements ? », se demande l'EFF pour qui les puces RFID ne doivent pas être une réponse à la faillite budgétaire de l'État californien.


Et vous, en cette période de rentrée, seriez-vous prêts à accepter que vos enfants soient ainsi équipés ?
  

Article de 01net. du source ICI




lundi 2 mai 2011

La guerre pour l'entité sioniste...


Et vous pensiez que le pétrole était destiné pour les Etats-Unis?

Les oléoducs en Israël.



Vous êtes à la recherche des raisons de la guerre contre l'Irak. Cette guerre a été initiée par Ehud Barak, prestataire d'Israël, pour des raisons stratégiques!


C’est ce qu’a fait Israël. Son organisation de renseignement, le Mossad, a effectué des opérations sous fausse bannière et autres dissimulations en attaquant leurs ennemis. En bref, ils poussent les autres à des guerres pour leurs intérêts.


Israël est au milieu de son plan visant à utiliser les forces armées des États-Unis, qu’elle contrôle, pour la conquête de l'Irak et pour détourner le pétrole irakien vers la raffinerie de Haïfa via le pipeline de Mossoul. Les États-Unis ont construit des bases aériennes à H1, H2 et H3 (image ci-dessus) pour protéger l'oléoduc stratégique. Le pipeline est utilisé pour envoyer du pétrole à Israël. Payé par le sang des soldats américains qui meurent en Irak. Lecture informative supplémentaire: La Raison pour laquelle, Bush fait pression pour l’invasion de la Syrie (Pdf)


L'Irak est devenu un autre Etat de la Palestine à Israël

Cette guerre a été menée afin d'assurer l'avenir d'Israël. Israël, une entité parasite, nécessaire pour créer un flux de revenu qui se poursuivra si le financement en provenance des États-Unis devaient se tarir. Depuis des années, ils travaillaient sur ce plan dans le but de voler le pétrole irakien. Lire: Guerre éclair d'Israël sur l'huile du Moyen-Orient (Pdf) par Joe Vialls pour plus de détails.

Pour citer l’article de M. Vialls, «... ils ont déjà l'intention de voler 1.825 millions de barils de pétrole irakien par an. Prenant un prix modique de 25,00 $ US le baril... les terroristes juifs israéliens se tiennent pour faire des plus-values de 45,625,000,000.00 $ US chaque année.... » [C’est plus de 45 ½ milliards de dollars par an ou de 125 millions de dollars chaque jour!]


M. Vialls fait valoir que le jackpot des 45 Milliards par an est bien plus que seulement de l’argent, c'est une question de survie pour Israël.

Le remodelage du Moyen-Orient par l'armée américaine permettra à Israël de:

(1) contrôler des réserves pétrolières stratégiques dans cette région qui assureront de l'huile à faible coût pour Israël et pour assurer leur survie économique.
(2) S'assurer qu'Israël est la force militaire dominante et la seule puissance nucléaire équipée militairement dans la région pour de nombreuses années à venir.
(3) Neutraliser les ennemis d'Israël dans la région.
(4) Développer des frontières pour la "Grande Israël" (Gif). Du Nil se formant de la frontière à l'ouest par l'Egypte, et à l'Euphrate à l'Est par la Turquie, la Syrie et l'Irak. 
(5) Laisser cette expansion pour que les frontières englobent aussi les pays voisins.

Israël est devenu le troisième plus grand exportateur d'armes dans le monde (Pdf) , vendant de tout, Uzis to PHALCON systèmes aéroportés d'alerte précoce. Les chiffres du ministère de la défense montrent que les contrats israéliens d'armement pour l'exportation se sont élevés à 4,1 milliards de dollars en 2002. Seuls les États-Unis avec 13,2 milliards de dollars et la Russie avec 4,4 milliards de dollars ont vendu plus d'armes cette même année.

Israël possède la quatrième armée du monde.

Israël, seul pays possédant un permis nucléaire au Moyen-Orient, a dépassé l'Angleterre pour devenir le 5ème plus grand au monde dans l'énergie nucléaire, équivalent presque à la France et la Chine dans la taille et la sophistication de leurs arsenals nucléaires. Des rapports récents indiquent que Israël a déployé cinq différents modèles nucléaires d’armes. Estimation à 2000-5000 ogives nucléaires classiques et à un grand nombre de micro explosifs nucléaires, comme la bombe qui a détruit le Sari Club au Bali (ces engins nucléaires n'émettent que de nouvelles radiations alpha invisibles pour un compteur Geiger standard). En outre, ils ont des bombes à neutrons (pouvant tuer des gens et laisser des bâtiments intacts) et des bombes à hydrogène (Pdf). Actuellement, les bombes à hydrogène sont les armes les plus  redoutables et effrayantes dans le monde, capables de causer plus de 60000 fois les dommages d'une bombe nucléaire, comme celle qui a été utilisée sur Nagasaki. La bombe à hydrogène est si intimidante que la plupart des nations auraient souhaité ne l’avoir jamais produite; bien que leur production ne soit pas plus difficile que pour les armes nucléaires régulières. Quand on parle d’armes de destruction massive, c'est le Big Kahuna. Israël a la capacité de détruire toutes les grandes villes en Europe.

Israël a la capacité de détruire toutes les grandes villes de l'Europe. 

En outre, Israël refuse de signer le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires et l'interdiction des armes biologiques ou d'autoriser les vérifications de ses installations nucléaires par les inspecteurs internationaux.
 

Israël a violé 69 résolutions du Conseil de sécurité à l'ONU. En outre, 33 autres résolutions contre Israël n'ont pas pu voir le jour grâce au puissant VETO des États-Unis au Conseil de sécurité.





(Suite plus tard..)

Traduction ou résumés (par dailycensorship) de phrases d'un article tiré de Barack Obama - Loup sioniste déguisé en brebis (Barack Obama - Zionist Wolf In Sheep's Clothing) ou ici


 

Cinq derniers articles

cgdf hfdghf vhfdh

Beaucoup de liens et de vidéos ont été censurés, ce site sera bientôt remis à jour. Merci